Les dialectes en Suisse

Situation dialectale de la Suisse

En Suisse, la variation dialectale fait partie de la réalité linguistique de la vie quotidienne. Les dialectes et les accents ne favorisent pas seulement la construction identitaire contre ceux de l’étranger (comme par exemple en contraste avec l’allemand standard), mais aussi de l’intérieur de la Suisse avec les différentes régions dialectales : les Suisses sont confiants qu’ils arriveront à déceler si un auditeur est originaire de Berne ou de Zurich. La situation linguistique en Suisse romande n'est pas la même qu'en Suisse allemande, puisque d'un canton à l'autre, c'est le français que l'on parle, et non le patois. Cela ne veut toutefois pas dire que le français parlé en Suisse romande est homogène : il y a différents accents en Suisse romande, que l’on associe généralement aux différents cantons. Certains Romands sont même capables de distinguer les habitants originaires de différents endroits à l'intérieur d'un même canton (à Neuchâtel, on a coutume de distinguer les locuteurs du "Haut" de ceux du "Bas").

La Suisse allemande : diversité dialectale
Il n’y a pas un dialecte singulier qui pourrait décrire le Suisse allemand comme unité homogène ; la caractéristique de la situation linguistique en Suisse est plutôt la diversité dialectale. C’est pour cela qu’on ne peut pas donner de réponse claire à la question du nombre de dialectes.